.

Association Française des Pilotes de Montagne

MtBlancSurvol2104
 
 
 
 

MONT BLANC


Massif du Mont Blanc Attention :


 

Lettre ouverte de l'AFPM

ASSOCIATION FRANCAISE DES PILOTES DE MONTAGNE
16/04/2021
Lettre ouverte sur l’activité aérienne dans le massif du Mont Blanc

Ces dernières semaines, plusieurs facteurs ont entraîné une « surfréquentation » exceptionnelle d’aéronefs dans le massif du Mont Blanc.

En effet, le nouveau confinement annoncé, des conditions météorologiques idéales, ainsi que l’activation des zones militaires du Sud des Alpes ne permettant pas l’accès à plusieurs glaciers, ont fait se concentrer plus de mouvements d’aéronefs qu’habituellement dans le Massif du Mont Blanc.

Il s’agit d’une surfréquentation globale et inhabituelle de la montagne essentiellement liée au contexte général de la crise covid19 : fermeture des stations de ski, voyages à l’étranger plus que limités, qui ont amené une augmentation très significative du nombre de pratiquant de la montagne en général (ski de randonnée, alpinisme, randonnée à raquettes, etc..).

Nous avons communiqué ces dernières semaines auprès des fédérations aéronautiques (CNFAS, FFA, RSA, FFPLUM), aéroclubs de montagne et réseaux sociaux, afin de limiter les survols du Massif du Mont Blanc en cette période si particulière.

Un guide de bonnes pratiques des vols dans le massif du Mont Blanc, à l’image du travail réalisé par nos confrères de la Fédération Française de Vol Libre est en cours de rédaction.
.........
Consultez la lettre entière

Massif du Mont Blanc Attention :

 
Activité de survol trop importante actuellement dans le massif du Mont Blanc.

Plusieurs élus ont protesté vivement auprès du préfet et de la DGAC ; certains demandent la fermeture des sites d'atterrissage, ou encore l'extension de la zone d'interdiction de survol à l'ensemble du massif.

 

LIMITER IMPERATIVEMENT les vols dans ce secteur, appliquer plus que jamais la charte du pilote de montagne.



 
L'équipe AFPM, le 05/04/2021

 

Le communiqué de presse du 13/04/2021 de la mairie de chamonix :


« [Encadrement de l'activité aérienne] Avec les beaux jours, certains glaciers (Le Tour, Argentière, Talèfre…) deviennent le décor de véritables meetings aériens le week-end. Face à l’urgence environnementale et au développement non contrôlé de ces pratiques, les communes de Chamonix Mont-Blanc et Saint-Gervais les-Bains, ainsi que les associations Mountain Wilderness France et proMONT-BLANC se mobilisent pour demander à l’Etat d’encadrer l’activité aérienne dans le massif du Mont-Blanc. La mise en œuvre de mesures significatives de régulation des usages aériens sur l’ensemble du massif dans les plus brefs délais est nécessaire afin de mettre fin en particulier aux excès de quelques-uns.

Massif du mont-blanc
Bientôt un nouvel arrêté interdisant le survol

Article paru dans le DAUPHINE le 09/04/2021

Un projet d’arrêté visant à instaurer un périmètre expérimental d’interdiction de survol sur une zone élargie pourrait être signé avant l’été.

Avec une grogne de plus en plus importante des alpinistes et randonneurs chamoniards irrités par les vols touristiques et de loisirs dans le massif du Mont-Blanc, le maire de Chamonix Éric fournier a rappelé au préfet de Haute-Savoie qu’il avait fait d’une régulation de ceux-ci à l’échelle de tout le massif, une condition à sa signature de l’arrêté de protection d’habitats naturels du mont Blanc.

Or, pour l’heure, l’interdiction de survol ne concerne que la zone voisine du sommet de l’Europe occidentale et non le massif dans son entièreté. Le représentant de l’État Alain Espinasse a répondu il y a quelques jours à l’édile chamoniard qu’un projet d’arrêté visant à instaurer un périmètre expérimental d’interdiction de survol était prêt.

Son processus de consultation a d’ailleurs débuté.

Processus de concertation

La préfecture de Haute Savoie a créé en octobre 2020 une commission de suivie "Mont-Blanc - Site d'exeption " dans le cadre de l'arrêté prefectoral de protection d'habitat naturel.
Texte de l'arrêté

*