Adhésion

Adhésion

La montagne...

Henri Giraud au sommet du Mt Blanc
Henri GIRAUD

Pilote des glaciers  

 Pages consacrées à ce Grand Monsieur, légende  de l'aéronautique.

  

  

  

  

  

Henri Giraud devient pilote à 17 ans grâce à l'Aviation Populaire.  Planeur, vol moteur, une vocation irrésistible.
Il a 19 ans lorsqu'éclate la seconde guerre mondiale : pilote militaire, il sert à Istres puis en A.F.N.
En 1945, un stage dans les Centres Nationaux le nomme moniteur.
Chef-Pilote à 26 ans, Il restera quinze années à l'aéro-club du Dauphiné.

C'est dans les Alpes, dans l' Oisans, qu'Henri Giraud mène sa vie de pilote.
Le Suisse Hermann Geiger invente l'atterrissage en montagne, alternant roues et skis.  Henri Giraud fait un stage avec lui en 1957. 
Hermann Geiger prédit que l'élève surpasserait le maître et réaliserait ce que lui-même n'avait pas osé faire.  Ce fut vrai.

Henri GIRAUD: A bord de son ABEILLE F-BOPT
"je ressemble à Haroun Tazieff et Bourvil"

Henri Giraud était un conteur fabuleux, fort heureusement, un de ses amis l'a poussé à écrire un livre racontant ses exploits. 
- Il faut bien se rendre compte qu'aujourd'hui, quand nous nous posons sur une altisurface ou un glacier avec facilité...(pas toujours), c'est parce qu' Henri GIRAUD a ouvert le chemin, fixé la méthode, remué ciel et terre et secoué les fonctionnaires de notre Aviation Civile pour 
que l'Aviation de Montagne soit reconnue.

- Nous bénéficions d'un espace de liberté inouï. D'un cadre d'évolution fabuleux.
- Sachons maintenant le préserver en dérangeant le moins possible les autres usagers de la montagne.
- Respectons les consignes de l'AFPM.

 

 

  Le très bel ouvrage sur Henri Giraud                     studio-dardelet.com/

  

Lorsqu'il revient de Suisse, Henri Giraud  réussi des centaines d'atterrissages sur glaciers.  Les glaciers suisses sont très longs, jusqu'à 5 km. 
En France, ils sont plus courts et plus pentus, d'où la nécessité d'une adaptation et de la mise au point d'une technique différente.
Véritable créateur de l'atterrissage en montagne en France, Henri Giraud a rendu possible la naissance d'Air-Alpes.
A l'Alpe d'Huez, son Aéro-Club de l'Oisans, créé en 1971,   lui permet de former des pilotes de montagne vraiment qualifiés avec ses  "Piper", "Mousquetaire IV"  et  "Abeille"  au début,   puis avec son fidèle  Abeille:  "Papa Tango".

Henri Giraud - atterrissage au St Sorlin  

Page 1   la présente page
Page 2   Le récit de son exploit par Geneviève Fulcher
Page 3   39 ans après, retrouvaille avec le "Choucas" de son exploit.
Page 4   Inauguration de l'   "Altiport Henri Giraud" 
Page 5   Commémoration du 40eme anniversaire de l'atterrissage du Choucas F-BAYP  au sommet du mont Blanc le 23 juin 1960 
Page 6   page du bulletin N°46
Page 7   page du bulletin N°46

     

 

 

      vidéos des archives de Mme Giraud   (adsl)

  Madame Giraud souhaite que les exploits de son mari ne tombent pas dans l'oubli et que les pilotes se souviennent que son opiniâtreté a forcé l'administration à reconnaître notre activité et à légiférer.

  

Ses deux grands exploits: l'atterrissage sur le Mont Aiguille, le 27 août 1957, et celui au sommet du Mont-Blanc, le 23 juin 1960.
Henri Giraud nous a quitté le 19 novembre 1999.

Réunion AFPM à l'Alpe d'Huez (1995)  Henri Giraud, le président et le secrétaire général de l'AFPM

HG03

Plus de 40.000 heures de vol 
Plus de 100.000 atterrissages en montagne !
 

HG04 -"Un avion se pose en montagne dans la configuration d'un avion qui  décolle en plaine:  en assiette de montée, plein gaz".
-  "En finale, l'avion est comme un saumon qui remonte la rivière".
-"Il faut arriver court et vite avec du moteur"

photos jp Ebrard

 

  • Henri Giraud à Huez avec J.Fr Torregrossa, qui volait beaucoup avec lui sur le F-BOPT et faisait aussi des baptêmes sur l'Abeille à l'époque (1988).